Home / Actualité / BILLET DE LA SEMAINE (14) : L’AFRIQUE ET SA CIVILISATION – COUP DE GUEULE DE VENANCE KONAN

BILLET DE LA SEMAINE (14) : L’AFRIQUE ET SA CIVILISATION – COUP DE GUEULE DE VENANCE KONAN

téléchargementUn coup de gueule qui mérite biens des réflexions. C’est ce qu’on peut dire de la sortie du Directeur général du quotidien gouvernemental ivoirien Fraternité Matin sur RFI ce lundi 14 mai 2018, au micro de jean Jacques LOUARNE.
« J’ai vu au Bénin 04 malheureux WC qui étaient construits grâce au financement de la Coopération française. Je me suis dis que pour qu’on aille demander de l’argent à la France pour construire ces 04 malheureux WC, c’est qu’on est tombé bien bas.
J’ai vu qu’en Cote d’Ivoire, mon pays, que pour construire encore des WC jusqu’en 2016 ; il à peine 02 ans, on est allé aussi demander de l’aide à l’Union européenne.
Je me suis dit attendez, si nous sommes si dépendants de l’aide c’est qu’il y a un problème.
Je me dis, on peut avoir besoin des autres, c’est clair car nous vivons en société, c’est pour s’entraider. Mais enfin qu’on aille demander de l’aide utile. Pourquoi est ce qu’on arrivé là ?
On s’est condamné ad vitam aeternam à dépendre des autres. Il est temps maintenant qu’on se relève.
Il y a une nouvelle malédiction que moi j’appelle la malédiction de l’aide dans laquelle nous sommes aujourd’hui. On en est arrivé à croire nous africains, que sans aide nous ne pouvons rien faire……
Avant de demander de l’aide, nous-mêmes on ne peut plus organiser un festival sans aller demander de l’aide de la coopération française ou de l’UE. On ne peut plus organiser une petite élection sans de l’aide de la communauté internationale…..
Voici 55 Etats qui se disent souverains, qui ne sont mêmes pas capables de se cotiser pour construire le siège de leur organisation. Pour construire un immeuble aussi grand soit-il, 55 Etats ne sont pas capables de le faire. Qu’est-ce qu’on veut finalement ?
Dans beaucoup de pays africains aujourd’hui, la vie humaine ne vaut pas un clou.. On doit commencer à respecter la vie humaine. C’est le début de tout. On doit se lever. On n’est pas plus bête que les autres. Nous avons une civilisation brillante. Nous avons une histoire. Retrouvons cette histoire que nous avons oubliée. On ne sait pas garder notre souvenir. On ne sait pas entretenir notre mémoire, parce qu’à un moment donné, on a fait savoir que cette histoire n’est rien. On nous a fait croire à ça à l’église, à l’école. La colonisation nous a tellement tapé sur la tète, on nous a fait croire que la vraie civilisation est celle des blancs. Donc tout le monde a cherché à être blanc. C’est….qui a dit que l’avenir du noir finalement, c’est malheureusement d’être blanc.
Beaucoup d’entre nous pensent que cette histoire là ne vaut pas la peine. Que notre vraie histoire commence avec notre rencontre avec les blancs. C’est ça notre drame.
Le jour nous comprendrons que nous avons une vraie histoire, que nous avons bâti des civilisations qui ont influencé les autres, alors lorsqu’on comprendra cela, en ce moment là oui que nous allons nous-mêmes fouiller notre histoire. Et on s’en tient à l’histoire telle qu’on nous l’a racontée.
Il y a un proverbe de chez nous qui dit que l’histoire de chasse qui sera écrite par le chasseur, évidemment elle sera différente de celle des lions.
Il faut d’abord que nous ayons foi en nous-mêmes africains. Que nous croyons que sommes capables de réaliser les choses. Le jour nous aurons cette conviction là, on aura fait un grand pas. Or aujourd’hui nous ne croyons pas. Nous pensons que tout doit être fait par les autres.
Certes…… a dit que quelque part en nous, l’africain pense que le développement c’est l’affaire des blancs.
Mais nous devons nous convaincre que notre évolution, notre réussite, notre développement, ça dépend avant tout de nous-mêmes.
Il faut que nous ayons foi en nous-mêmes et que nous adaptions notre éducation à nos besoins et nous renouer avec notre culture, avec notre spiritualité, avec notre histoire.
Quand on aura réuni tout cela, on aura fait un grand pas. Ça doit commencer aujourd’hui »
Source RFI du 14 mai 2018
Transcription réqlisée par Koneabdoulaye.ci
Excellente semaine !

About Redaction

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*